VGE, le champion des privilèges accordés aux anciens présidents !

le
0
L'État français débourse près de 2,5 millions d'euros pour VGE, 2,2 pour Nicolas Sarkozy et 1,5 pour Jacques Chirac.
L'État français débourse près de 2,5 millions d'euros pour VGE, 2,2 pour Nicolas Sarkozy et 1,5 pour Jacques Chirac.

VGE n'est pas le président qui est resté le plus longtemps à l'Élysée. Mais il est celui qui coûte le plus cher aux Français ! En effet, tous les ans, l'État débourse près de 2,5 millions d'euros au successeur de Georges Pompidou, qui fête ses 90 ans ce mardi 2 février, annonce Le Parisien.fr. À titre de comparaison, Jacques Chrirac, qui a dirigé l'Élysée cinq années de plus que VGE ? de 1995 à 2007 ?, coûte 1,5 million d'euros. Nicolas Sarkozy, quant à lui, président de 2007 à 2012, s'intercale entre les deux avec 2,2 millions d'euros par an versés par la France.

Si les anciens présidents de la République bénéficient de telles retraites dorées, c'est en vertu d'une décision prise par Laurent Fabius le 8 janvier 1985. Il était alors le Premier ministre de François Mitterrand et avait engagé l'État à mettre à disposition des anciens présidents un appartement de fonction ainsi que bien d'autres privilèges : une dotation mensuelle de 6 000 euros brut, un appartement de fonction, une voiture avec deux chauffeurs et sept collaborateurs permanents. Ce texte, qui fait office de référence depuis 1985, n'a jamais été retouché et s'avère particulièrement vague, ne précisant notamment ni plafond ni limite de temps... Et ce, aux frais du contribuable, évidemment !

"L'idée de cette lettre, c'était de montrer que l'État devait quelque chose aux anciens présidents eu égard aux services qu'ils ont rendus à...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant