VGE : «La France est entre le déclin et la décadence»

le
55
VGE : «La France est entre le déclin et la décadence»
VGE : «La France est entre le déclin et la décadence»

Aux visiteurs qui continuent de défiler à son domicile de la rue Benouville (Paris XVIe) Valery Giscard d'Estaing expose inlassablement son credo : l'Europe, qu'il faut de toute urgence relancer. Mais seulement avec les quelques pays qui le veulent, sans la lourdeur ni la mollesse du système actuel. C'est ce qu'il explique dans son livre « Europa, la dernière chance de l'Europe » (XO Editions). A 88 ans, l'ancien président de la République nous confie aussi ses inquiétudes pour la France, qu'il voit péricliter. Là aussi, il faut un sursaut. A ses yeux, et bien qu'il ne le formule pas explicitement, le retour de Nicolas Sarkozy, dont il vante en privé les qualités et la vitalité, peut faire que la prochaine présidentielle marque vraiment un tournant dans notre vie politique.

L'EUROPE, L'ALLEMAGNE ET NOUS

L'Europe actuelle fait fausse route ?

Valéry Giscard d'Estaing.Depuis l'origine, il existe, d'un côté, une Europe à vocation commerciale, et, de l'autre, un projet consistant à en faire une puissance. Je me place dans le cadre du deuxième projet. La zone de libre-échange existe de son côté, mais il y a des pays réunis dans la zone euro qui voudraient s'intégrer davantage, et qui ne le font pas. C'est à eux que s'adresse mon livre.

Pourquoi cette intégration est-elle si importante ?

Parce que si nous ne la faisons pas, nous risquons de disparaître. Nous deviendrons une zone de grand tourisme avec une industrialisation affaiblie, et sans influence politique dans le monde. L'appauvrissement de la France est déjà très visible et beaucoup le ressentent. Un tiers de notre industrie est parti en quarante ans ! Il faut rebâtir une puissance européenne. C'est une question de vie ou de mort.

Il y a un déclin français ?

Sans doute une forme de déclin. Un déclin industriel mais aussi un déclin politique. Notre influence a beaucoup diminué dans le monde. Seule une minorité de Français a voté lors des élections ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danapoin le lundi 13 oct 2014 à 15:54

    @Jpam, oui exactement ce que vous décrivez. Chirac a été aussi le complice de cette invasion! Qui va venir libérer la France !?? peut être Marine... en 2017

  • d.e.s.t. le mercredi 8 oct 2014 à 13:31

    Mal placé pour donner des leçons, l'homme au nom d'emprunt, car d'Estaing est un nom acheté!Il est responsable d'avoir tout fait pour faire entrer la Grèce insolvable dans l'UE et aujourd'hui il voudrait créer quelque chose de nouveau alors qu'il a tout fait pour l'élargissement irresponsable; qu'il dégage!

  • b.oupa le mardi 7 oct 2014 à 15:41

    Ce personnage immonde a vendu la France au banquiers en 1973. La France est en décadence depuis sa loi de 1973 dite de Rothschild. Il a trahit son pays, il devrait être condamné mais en France personne ne s’intéressent à l'économie.

  • M5775836 le mardi 7 oct 2014 à 10:58

    jpam, la

  • mlaure13 le mardi 7 oct 2014 à 10:10

    *La Cour des Comptes (PS) l’a mis en évidence…les 2/3 de la dette, soit environ 13 000 Mrds/€, sont dus au surplus de fonctionnaires en France depuis TonTon 1er...Qu’on se le dise !!!...

  • mlaure13 le mardi 7 oct 2014 à 10:06

    idem12...j'assume et en accepte complètement l'augure ...:-))

  • M5775836 le mardi 7 oct 2014 à 09:48

    Jpam ok sauf immigration. Pour ce qui est du redressement de la France en quelques lignes :Réforme des retraites : un seul régime et 45 années de cotisationRéformes de l'assurance chômage : 1 seul régime , fin des droits si refus à la seconde offreRéforme du Travail : Code du travail en 20 pages, fin des 35 heures, TVA à 25 %, aux touristes et au exportateur de payer... pour favoriser une vraie baisse du coût du travailRéforme publique : supp 1M de foncssimple non ?

  • M5775836 le mardi 7 oct 2014 à 09:33

    Tant de haineux sur ce forum. Je parie que si chacun d'entre vous était concerné par un petit effort pour réduire le déficit, vous crieriez au scandale...C'est bien là le problème de la France, peu d'action commune, d'effort commun. Chacun pleurniche sur son sort en estimant que c'est au voisin de faire des efforts. On n'y arrivera pas avec cette mentalité là. On a les élus et les politiques que l'on mérite...

  • M3401050 le mardi 7 oct 2014 à 07:18

    Oui fortunos vous avez raison merci à François de nous faire gagner de l argent en en empruntant.... On va rembourser la dette avec nos intérêts négatifs. Ça prendra du temps mais on y arrivera! Rassurez moi vous êtes bien un gogo gaucho ou coco ??

  • idem12 le mardi 7 oct 2014 à 06:37

    méfiez vous mlaure13 de ne pas faire partie des déchets :)