Vettel : Colère froide contre Kvyat

le
0

Mis hors course dès le quatrième virage du Grand Prix de Russie, Sebastian Vettel n’a pas caché qu’il en voulait à Daniil Kvyat mais s’est montré très calme devant les médias.

Après l’accrochage du premier virage du Grand Prix de Chine, Daniil Kvyat et Sebastian Vettel ont remis ça au départ du Grand Prix de Russie. Après un excellent départ, le pilote allemand a été heurté une première fois par derrière par la Red Bull Racing de Daniil Kvyat, qui a freiné bien trop tard au virage 2. La Ferrari a ensuite été une nouvelle fois heurtée par la monoplace du pilote russe dans le virage 4, ce qui l’a envoyé directement dans les protections placées à l’extérieur de la piste. Des actions qui ont logiquement valu un stop & go de dix secondes pour Daniil Kvyat.

Vettel en veut clairement à Kvyat

Après avoir longuement revu les images grâce à nos confrères de Canal+, Sebastian Vettel s’est présenté face aux journalistes et a préféré se montrer calme mais ferme face aux actions en pistes de Daniil Kvyat. « Le problème, c’est que je suis dehors de la course, peu m’importe qui m’a sorti de la piste. Lors de la dernière course, il s’est montré très agressif mais, maintenant, vous n’avez qu’à regarder les images pour répondre à vos questions », a assuré le quadruple champion du monde à nos confrères de la chaîne cryptée. Sur le muret des stands avec ses ingénieurs, Sebastian Vettel a même ajouté que Kvyat « avait le temps de réagir » puis il est allé dire quelques mots à son ancien patron au sein de l’écurie Red Bull Racing, Christian Horner, pour lui dire sa façon de penser.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant