Vers une simplification des équipements

le
0
Le fossé se creuse entre les amateurs de technologies sophistiquées et les tenants de la rusticité. Un retour à l'essentiel inspiré par un remake de la 2 CV.

Vous vous souvenez sans doute de votre premier smartphone ou de votre premier magnétoscope. Un mode d'emploi épais comme un roman avec, pour conséquence, des migraines assurées devant une technologie délibérément obscure. Pourtant, selon la génération, certains usagers plus rompus aux méandres de la pensée informatique s'en tirent mieux, des jeunes sans aucun doute mais pas seulement. N'est pas Steve Jobs qui veut et les constructeurs d'automobiles ont pu le mesurer, en intégrant, en même temps que l'aviation, bon nombre d'éléments électroniques à bord.

Il y a ceux, transparents, qui gèrent les fonctions mécaniques ou de sécurité sur lesquelles le conducteur aura bien peu de pouvoir. Mais il en est d'autres, liés au confort, au divertissement voire au paramétrage de certaines fonctions dynamiques du véhicule qui sont laissées à l'appréciation du conducteur.

Le premier à vraiment se lancer sur cette voie fut BMW avec une commande rotative plantée sur la co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant