Vers une revalorisation des bourses étudiantes

le
1
VERS UNE REVALORISATION DES BOURSES ÉTUDIANTES
VERS UNE REVALORISATION DES BOURSES ÉTUDIANTES

PARIS (Reuters) - Les bourses étudiantes devraient être revalorisées et un plus grand nombre de jeunes devrait en bénéficier, a annoncé mardi l'Elysée, où le président François Hollande a reçu deux organisations étudiantes.

Dans son programme de campagne, le président socialiste avait promis une refonte totale du système boursier en France et son remplacement par une allocation d'autonomie étudiante.

Le projet, qui devrait être mené à bien sur l'ensemble du quinquennat, nécessite "une réflexion et des étapes", explique un conseiller de la présidence, où l'on n'avance pas de chiffre pour l'instant.

Un rapport sur le sujet doit être remis d'ici le 15 juillet à la ministre de l'Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso.

La "priorité accordée par le président à la jeunesse" doit "se retrouver dans la rénovation du système de bourses avec l'objectif d'aider financièrement un plus grand nombre d'étudiants à construire leur parcours universitaire", dit un communiqué de l'Elysée.

François Hollande a demandé au gouvernement "d'engager dès à présent une concertation avec toutes les organisations étudiantes représentatives" avec l'objectif de "franchir une première étape significative en 2014".

La France compte actuellement 640.000 étudiants boursiers environ, dont 140.000 bénéficiaires d'une bourse "à échelon zéro", limitée à un dégrèvement des droits d'inscription et d'accès à la Sécurité sociale. Coût total pour l'Etat : 1,7 milliard d'euros.

Le syndicat Unef (Union nationale des étudiants de France) réclame un réinvestissement de plus de 200 millions d'euros, 150.000 boursiers supplémentaires et un échelon d'aide maximum (460 euros par mois) relevé au niveau du Revenu de solidarité active (580 euros).

"La réforme doit permettre d'augmenter significativement le montant et le nombre des bourses", a déclaré Emmanuel Zemmour, président de l'Unef, dans la cour de l'Elysée.

"On a un système aujourd'hui archaïque datant des années 1960 qui repose totalement sur les efforts familiaux, pas du tout adapté aux conditions de vie des étudiants", a-t-il ajouté.

Julien Blanchet, président de la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), souhaite lui aussi une réforme consistant à "refondre l'ensemble des aides étudiantes, mettre en place un réel choc de simplification aussi pour les aides étudiantes et refondre en une seule aide, l'aide au logement, les aides sociales, aux familles, la question de la santé étudiante".

François Hollande "a bien précisé que ce serait sous critères de ressources de la famille et de l'étudiant, ce qui est très important pour nous car c'est comme cela qu'on pourra remettre de la justice sociale", a-t-il ajouté.

Elizabeth Pineau, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M935678 le mardi 25 juin 2013 à 23:51

    fh va séparé les etudiants de leur famille...