Vers une reprise du nucléaire au Japon ?

le
0
Plus d?un an et demi après l?accident de Fukushima (Japon), le nucléaire pourrait « ressusciter » au pays du soleil levant.
Plus d?un an et demi après l?accident de Fukushima (Japon), le nucléaire pourrait « ressusciter » au pays du soleil levant.
L'issue du dernier scrutin législatif pourrait radicalement changer la donne énergétique.
Ils sont des millions à avoir dit « non » au nucléaire. Parfois dans la rue, parfois devant les bureaux du désormais ex-Premier ministre Yoshihiko Noda, toujours en procédant à d'importantes économies d'énergie. Ce « travail de sape » a fini par payer, Tokyo ayant fixé un objectif de démantèlement de la totalité des centrales atomiques nippones d'ici trois décennies.
Un succès historique pour les associations de protection de l'environnement quand bien même cette mesure, en quelque sorte déjà effective avec l'arrêt de la quasi-totalité des structures nucléaires du pays (NDLR : seuls les réacteurs numéros trois et quatre de la centrale d'Ohi sont actuellement en service), fait aussi le lit des énergies fossiles, dont les importations ont grimpé de façon vertigineuse ces derniers mois.
Allant de pair avec le retour aux affaires de Shinzo Abe, qui fut déjà Premier ministre du 26 septembre 2006 au 25 septembre de l'année suivante, la victoire du Parti libéral-démocrate (PLD) au scrutin législatif pourrait néanmoins tout remettre en cause. Ce dernier est en effet pro-nucléaire et se pose en « parti réaliste », « privilégiant les défis économiques, principale préoccupation des citoyens, devant la question des centrales atomiques », résument nos confrères du Monde.

Une sûreté à renforcer
De quoi s'interroger
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant