Vers une régulation de la presse anglaise

le
0
David Cameron divise la classe politique en refusant de légiférer sur l'encadrement des médias.

La plus vieille démocratie du monde, comme ses représentants aiment à le rappeler, a suspendu le cours habituel de sa vie politique, jeudi, pour se concentrer sur l'examen d'un de ses piliers: la presse. La bombe du rapport Leveson sur «les pratiques et l'éthique de la presse» a été lâchée à la mi-journée: 2000 pages concluant plus d'un an d'investigation. Et, déjà, les lignes se fracturent sur les suites à donner à ses recommandations.

Si la classe politique s'accorde sur la nécessité d'une régulation plus stricte, les avis divergent sur les moyens. David Cameron, accueillant favorablement le rapport, s'en est pourtant démarqué en se montrant opposé à l'idée de recourir à la loi pour y parvenir. Une question de principe: légiférer sur la presse reviendrait, pour le premier ministre comme une majorité d'élus conservateurs, à «franchir le Rubicon», en permett...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant