Vers une réforme du calendrier électoral

le
0
Le taux record d'abstention au premier tour démontre que l'inversion du calendrier a «tué» les législatives.

Il faut une «évolution», a confié le président de la République samedi à Tulle, et il la lancera à la rentrée. À quoi pense François Hollande? À une probable vaste réforme du système électoral, qui pourrait englober, en vrac: le mode de scrutin (avec cent députés élus à la proportionnelle) ; le système des 500 parrainages à la présidentielle, même si l'on a encore vu cette année que la formule actuelle n'empêchait aucun candidat important d'être présent ; le financement de la vie poli­tique, actuellement adossé aux résultats du premier tour des législatives ; peut-être les heures d'ouvertures des bureaux de vote, qui, faute d'être uniformisées, font la part belle à l'annonce des résultats avant 20 heures sur Internet ; et, enfin, le calendrier électoral.

Le taux record d'abstention lors du scrutin de dimanche (42,77 %) met cruellement en évidence ce que l'on avait perçu pendant la campagne électorale: l'inversion du calendrier, décidée av

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant