Vers une prise de contrôle d'Arianespace par Airbus-Safran

le
2

PARIS (Reuters) - La vente à Airbus Group et Safran de la participation du Cnes dans Arianespace, à laquelle le Premier ministre devrait donner son feu vert mercredi, devrait rapporter à l'Etat entre 100 et 200 millions d'euros, écrit le journal les Echos.

Selon le quotidien économique, Manuel Valls va autoriser la cession des 34% du Cnes (Centre national d'études spatiales) dans le lanceur européen au tandem Airbus-Safran au cours d'une réunion à Matignon consacrée au sujet.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Matignon.

Cette opération permettra à la coentreprise Airbus Safran Launchers (ASL), issue du rapprochement des activités lanceurs des deux groupes, de prendre le contrôle d'Arianespace. Le projet de cession des parts du Cnes, dévoilé en juin 2014, devrait en effet porter à 75% la part conjuguée de l'avionneur et du motoriste dans le lanceur.

ASL aura notamment pour mission de piloter le programme Ariane 6, auquel 20 Etats membres de l'Agence spatiale européenne (ESA) ont donné leur aval fin 2014. Cette fusée, moins chère qu'Ariane 5 à laquelle elle succédera en 2020, devra lutter contre la concurrence de l'américain SpaceX et celle, prévisible, des pays émergents.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jackie le mercredi 10 juin 2015 à 10:13

    un peu léger le montant, à peine la valeur d'une bonne boite

  • PHMAUVE le mercredi 10 juin 2015 à 10:06

    Encore un fleuron stratégique qui part en solde : http://www.upr.fr/conferences/ou-va-la-defense-de-la-france-par-regis-chamagne