Vers une nouvelle hausse des prix du carburant

le , mis à jour à 09:30
10
Vers une nouvelle hausse des prix du carburant
Vers une nouvelle hausse des prix du carburant

L'Etat tenté une nouvelle fois d'augmenter une taxe pour combler les trous de son budget ? Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports, a admis hier étudier la possibilité d'une hausse d'« au moins un centime d'euro, peut-être même deux, par litre de carburant », de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Cette hausse se répercuterait sur le prix du carburant à la pompe, pour les particuliers comme pour les professionnels. Entre 50 centimes et 1 € par plein, selon nos calculs.

 

La TICPE représente la principale taxe sur les produits énergétiques, et notamment sur le carburant. C'est également la quatrième recette de l'Etat (14 Mds€ en 2015) après la TVA, l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés. Une manne ! Le gouvernement avait déjà recouru à une hausse de cette taxe — de 4 centimes d'euro pour les poids lourds et de 2 centimes pour les voitures — pour compenser l'abandon de l'écotaxe.

L'objectif serait de combler un trou de plusieurs centaines de millions d'euros dans le budget de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF). « L'AFITF est avant tout un outil de transition énergétique, a justifié Vidalies. On prend à la route et on finance des infrastructures fluviales et ferroviaires, comme par exemple la liaison Lyon-Turin, le canal Seine-Nord Europe ou la poursuite du TGV vers Toulouse et l'Espagne. »

Les routiers vent debout

Aujourd'hui, outre la TICPE, les recettes de l'AFITF proviennent des redevances domaniales payées par les sociétés d'autoroutes ou les amendes des radars. Elles rapportent 2,5 Mds€ par an, mais 2,2 Mds€ lui sont réellement reversés, le reste allant au budget de l'Etat. Or il faudrait au moins 2,8 Mds€ pour assurer le bon fonctionnement de l'Agence.

Les transporteurs routiers ont immédiatement réagi. « Nous sommes surpris, commente Gilles Mathelié-Guinlet, le secrétaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laurus il y a 3 mois

    "Plus de hausses d'impôt". Il l'a dit et il le fait : il n'augmente que les taxes, pas les impôts...

  • M2273837 il y a 3 mois

    Promis juré plus de taxes et impôts nouveaux, signé menteur.

  • d.jousse il y a 3 mois

    quand je me rappelle le foin que faisait Ségolène à sarko quand le prix du gasoil était élevé et qu'il fallait reverser des primes aux foyers. La politique me navre. Les impôts aussi.

  • herve433 il y a 3 mois

    meeuuuh.....

  • bern1616 il y a 3 mois

    l'avantage d'être frontalier,même en vacabces je pars du lux je refait le plein en Andorre au pas de la case:)

  • jphr63 il y a 3 mois

    ben voyons!! com d'habitude....pas d'impôts nouveaux :-)

  • michka21 il y a 3 mois

    Et si la solution etait de depenser moins plutot que de depenser trop ? Perso, je ne depense pas plus que ce que je gagne, et j 'en ai plein le dos de me serrer la ceinture a cause d une bande d incompétents.

  • jopaf il y a 3 mois

    Encore les voleurs socialistes !

  • remimar3 il y a 3 mois

    Qui est surpris ? ça fait 4 ans que ça dure. Plus facile de taxer que d'améliorer le fonctionnement de l'état hein ?

  • heimdal il y a 3 mois

    Faut bien financer le petit cadeau d'un milliard d'impôt .