Vers une liquéfaction de la production de gaz de Chtokman

le
1

(Commodesk) Gazprom envisage de liquéfier la future production du gisement de gaz géant de Chtokman, en mer de Barents. Alexandre Medvedev, le vice-président de Gazprom, a indiqué le 9 avril que la transformation en gaz naturel liquéfié (GNL) était "l'une des solutions envisagées" pour commercialiser l'hydrocarbure. C'est la première fois qu'un dirigeant de la compagnie russe annonce publiquement cette possibilité.

Si cette idée était retenue, le projet d'un gazoduc dans l'Arctique via Chtokman à destination de l'Europe serait abandonné. Contacté par Commodesk, un responsable de Gazprom a précisé que la liquéfaction "ne signifie pas que le gaz ne sera pas livré en Europe", cette technique permettant un transport par bateau. Une partie de la production pourrait cependant être vendue aux marchés asiatiques, notamment le Japon, la Chine et l'Inde, dont les besoins devraient fortement augmenter ces prochaines années.

La date du début d'exploitation de Chtokman n'est pas encore connue, l'investissement initial ayant été repoussé à plusieurs reprises. Le gisement contient environ 3.800 milliards de mètres cubes de gaz, ce qui en fait le 10e plus grand site gazier du monde, et sera exploité par Gazprom (51%), Total (25%) et Statoil (24%).

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • earth1st le vendredi 13 avr 2012 à 09:12

    première fois ? http://fr.rian.ru/energetics/20120123/193117877.html Pourquoi chercher à faire mousser une info ?