Vers une limitation des achats immobiliers en Corse ?

le
0

Pour lutter contre l'économie parallèle et l'achat de biens immobiliers destinés à n'être que des résidences secondaires, l'Assemblée de Corse a décidé d'imposer des règles pour être propriétaire.

Une décision de l'Assemblée de Corse

Les paysages superbes et la douceur de vivre attirent en Corse de très nombreux acheteurs immobiliers, qui réservent les maisons acquises au statut de résidence secondaire. C'est pourquoi l'Assemblée de Corse a décidé de poser un cadre pour les futures propriétaires sur l'île de Beauté. Pour acheter un terrain ou un logement sans y résider, il sera nécessaire d'être locataire en Corse depuis au minimum cinq ans. Une manière de procéder à une sélection parmi les candidats à l'achat.

Car de nombreuses maisons restent vides une large partie de l'année, les prix du marché immobilier grimpent, rendant difficile l'accès à la propriété pour les habitants corses.

Lutter contre l'économie parallèle

Cette décision vise aussi à freiner le commerce parallèle autour des résidences secondaires. Beaucoup de logements sont effectivement loués officieusement et très chers, mettant en danger le tourisme de l'île. Or, le tourisme constitue un pilier économique.

Une mesure adoptée ?

Le vote de l'Assemblée de Corse a été clair, avec 51 voix en faveur de la restriction sur les achats immobiliers et seulement 29 contre. Avec 40 % des logements corses, au statut de résidence secondaire, le problème est central. La décision doit désormais être votée à l'Assemblée nationale et au Sénat, pour être appliquée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant