Vers une huile de palme durable, les industriels sont en retard sur leurs engagements

le
0
(Commodesk) La demande en huile de palme certifiée durable progresse chez les industriels, mais des actions urgentes restent nécessaires pour endiguer la disparition des forêts tropicales, met en garde ce mardi le Fonds mondial pour la nature France (WWF), après avoir étudié les comportements de 132 sociétés européennes, australiennes et japonaises. En moyenne, les achats d'huile de palme labellisée représentent seulement la moitié de leur consommation. "Certaines grandes marques ou distributeurs ne sont pas en bonne voie pour atteindre leurs engagements, certains n'ont même pas encore commencé", explique le vice-président de la Table ronde pour une huile de palme durable (RSPO), Adam Harrison. Pourtant, "il n'a jamais été aussi facile d'avoir des garanties" aujourd'hui. Le WWF France souligne toutefois les efforts réalisés par certaines compagnies pour réduire leur impact sur la déforestation. Ainsi, 29 ont obtenu le meilleure score, en utilisant entre 75% et 100% d'huile certifiée. Parmi les grands groupes français, l'Oréal, Yves Rocher, Carrefour ou Danone sont dans le haut du classement ; Lactalis, Brossard, Auchan et Intermarché, par exemple, sont à la traîne.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant