Vers une forte augmentation du tarif des timbres

le
5

Le Poste négocie avec l'Arcep une augmentation de 3,5% plus inflation de ses tarifs postaux sur la période 2015-2019.

La Poste se prépare à augmenter fortement le prix des timbres au 1er janvier 2015, dans le cadre de son plan de stratégie financière baptisé «Conquérir l'avenir». Après la hausse de 3% des tarifs du courrier effectuée au début de l'année 2014, le groupe a demandé à l'Arcep -l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes- de relever le plafond d'augmentation annuelle de ses tarifs. Concrètement, la hausse des tarifs postaux serait fixée à 3,5% plus l'inflation pour les quatre prochaines années selon des informations parues dans Les Echos . Le timbre de la lettre verte avait connu une augmentation de son prix de trois centimes, passant au 1er janvier 2014 de 0,58¤ à 0,61¤ tandis que le timbre prioritaire passait de 0,63¤ à 0,66¤.

Tous les quatre ans, La Poste négocie un «price cap» avec l'Arcep, c'est-à-dire un panier tarifaire, pour les années suivantes. Le «price cap» actuel valable jusqu'au 31 décembre 2014 fixe la hausse des tarifs à 1% plus l'inflation, ce qui signifie que les prix des courriers des particuliers, des entreprises et de certains colis peuvent augmenter jusqu'à ce plafond, suivant des conditions négociées avec l'autorité de régulation. Lors de la réunion du conseil d'administration de La Poste, qui se réunit ce jeudi, le groupe communiquera officiellement sur sa stratégie financière à l'horizon 2020 et sur ce nouveau panier tarifaire.

«On en est au stade de la discussion, rien n'est encore acté», a réagi l'Arcep. Face aux fuites dans la presse, l'autorité rappelle qu'elle «ne met pas un coup de tampon» et qu'il s'agit d'un réel processus de négociation qui se terminera au cours de l'été. «L'activité courrier est en décroissance dans tous les pays développés, des processus de restructuration des activités sont en cours un peu partout» a-t-elle déclaré. En effet, le nombre de plis adressés connaît une baisse constante depuis de nombreuses années: de 18 milliards de plis en 2007, ces denriers sont revenus à 13,7 milliards en 2013, soit une diminution de près de 24%. Contactée, La Poste s'est refusée à tout commentaire, arguant du fait que la discussion était «en cours» avec l'Arcep.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slysteph le jeudi 26 juin 2014 à 07:09

    Et on plume les pigeons, francais comme d habVive la gauche MDR

  • tamtou le mercredi 25 juin 2014 à 20:08

    Mon bureau de poste refuse à tous les clients de vendre des timbres. les préposés aux PTT, disent aux clients qu'ils ont qu'à timbrer leur courrier eux même avec l'unique automate.Même lorsqu'il y a 1 seul client et 2 guichetiers dans le bureau de poste.

  • tamtou le mercredi 25 juin 2014 à 20:06

    Tarif prioritaire c'est celui qu'on appelait avant le tarif normal.Le Tarif vert c'est l'acheminement lent.

  • grinchu1 le mercredi 25 juin 2014 à 19:47

    pour remercier, sans doute, la poste de la dégringolade AHURISSANTE de la qualité de son service...???

  • er3dw le mercredi 25 juin 2014 à 19:24

    et après, ces politicards et statisticiens en herbe nous balance une inflation de 0,9%