Vers une baisse des allocations familiales pour les plus aisés?

le
3
VERS UNE BAISSE DES ALLOCATIONS FAMILIALES POUR LES PLUS AISÉS?
VERS UNE BAISSE DES ALLOCATIONS FAMILIALES POUR LES PLUS AISÉS?

PARIS (Reuters) - Le député socialiste Gérard Bapt préconise de diviser par deux les allocations familiales pour les foyers les plus aisés, une mesure qui, selon lui, permettrait à l'Etat d'économiser trois milliards d'euros dans le cadre de la réforme visant à redresser les comptes de la branche famille de la Sécurité sociale.

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, s'est dite lundi opposée à une fiscalisation des allocations familiales tout en estimant que d'autres perspectives pouvaient être envisagées.

Dans une interview dans l'édition de mardi des Echos, le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée nationale, Gérard Bapt, juge nécessaire "de diviser par deux les allocations familiales au delà d'un certain niveau de revenus".

"Nous proposons de fixer ce plafond au niveau de celui de l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje)", soit environ 53.000 euros par an pour un couple avec deux enfants et un peu plus de 61.000 euros pour une famille avec trois enfants, indique-t-il.

Gérard Bapt préconise également de supprimer pour ces mêmes foyers le complément d'aide au mode de garde, un dispositif qui prend en charge la garde d'enfants à domicile ou chez une assistante maternelle.

Ces deux mesures, qui permettraient de dégager trois milliards d'euros, ne remettent pas en cause le principe d'universalité des allocations familiales, assure l'élu.

"Aujourd'hui, plus les revenus sont élevés, plus les aides à la garde d'enfants sont importantes", souligne-t-il.

"Les 10 % de familles les plus pauvres ne bénéficient que d'une centaine de millions d'euros au titre du complément mode de garde, contre plus de un milliard pour les 10 % de familles les plus aisées", ajoute-t-il. "Dans une période où tout le monde est appelé à faire un effort, il nous semble juste de solliciter les foyers les plus aisés."

Marine Pennetier, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le mardi 19 mar 2013 à 00:50

    Supprimons les, pour tout le monde ou plafonnons les a 2 enfants comme ça on sera sûr que les gens ne font pas des enfants pour l'argent. De toute façon la planète est surpeuplée et explose il n'y a aucune raison a encourager la natalité. On pourrait aussi simplement diminuer le coût d'entretien d'un enfant. TVA a 0 sur couches et alimentation, pas de cotisation sociale pour la garde d'enfant pour diminuer le prix...

  • dr.dev le lundi 18 mar 2013 à 23:34

    Gerard Bapt, on voit que tu nas aucun souci financier pour la garde de tes mouflets avec ton indemnité de député !

  • M1531771 le lundi 18 mar 2013 à 22:51

    He oui, ce sont toujours les mêmes qui vont payer et toujours les mêmes qui vont profiter...rien de bien nouveau finalement !

Partenaires Taux