Vers une baisse d'impôt après les municipales ?

le
0

L'effort fiscal demandé aux ménages a été important. En février, le gouvernement avait évoqué une pause fiscale. Manuel Valls a précisé ce point dans son discours de politique générale.

L'effort fiscal pèse sur les ménages

Dans la nécessité de réduire le niveau de la dette publique, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a instauré plusieurs modifications fiscales qui ont entraîné une hausse d'impôt pour de nombreux Français. On a d'ailleurs enregistré une augmentation du nombre de foyers fiscaux imposables en 2013, qui ne l'étaient pas en 2012.

Baisse de cotisations pour certains salariés

Dans son allocution, fin mars, François Hollande a annoncé une « diminution des impôts des Français » d'ici à 2017. Une « baisse rapide des cotisations » pour les salariés a aussi été annoncée. Nommé premier ministre, Manuel Valls a confirmé cette intention dans son discours de politique générale du 8 avril.

Une diminution des cotisations salariales sera mise en place pour les salariés payés au SMIC. De plus, une baisse des cotisations familiales de 1,8 point aura lieu en 2016.

Fiscalité des entreprises

Pour relancer la compétitivité, un abaissement du coût du travail à 30 milliards d'Euros est prévu d'ici à 2016. Dans cette perspective, les cotisations patronales à l'Urssaf seront « entièrement supprimées » à partir de 2015. Par ailleurs, les charges demandées pour un employé payé au SMIC seront supprimées.

Côté entreprises toujours, la Contribution sociale de solidarité sera supprimée d'ici trois ans. Enfin, le taux normal de l'impôt sur les sociétés sera abaissé à 28 % d'ici à 2020.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant