Vers une autorisation définitive de l'expansion de la mine australienne Olympic Dam

le
0
(Commodesk) Le groupe anglo-australien BHP Billiton se réjouit ce mardi de l'adoption par le parlement de l'Etat d'Australie du Sud de l'amendement Roxby Downs, autorisant l'expansion de la mine Olympic Dam. Ce projet controversé avait déjà été validé en octobre par le gouvernement. "C'est une étape majeure dans la progression de notre projet", assure le président de la branche uranium de BHP, Dean Dalla Valle, qui "nous permet d'activer les préfinancements" pour l'acquisition des outils et infrastructures. Le projet Olympic Dam consiste à étendre la mine souterraine actuellement exploitée avec la création d'une mine à ciel ouvert d'où seront extraits du cuivre et de l'uranium. BHP estime que la production de cuivre pourrait ainsi passer de 180.000 à 750.000 tonnes par an. Mais ce plan est fortement critiqué par les associations et partis écologistes. Un porte-parole des Verts australiens insistait ainsi en octobre dernier à la fois sur les risques de pollution liés aux poussières de minerai d'uranium et sur le fait que le concentré d'uranium sera vendu à "la puissance nucléaire chinoise", sans contrôle et sans qu'un traité n'ait été négocié dans ce sens. Le projet doit encore passer jeudi à la chambre basse du parlement pour son autorisation définitive. Olympic Dam est le plus grand gisement connu d'uranium, et l'un des plus grands pour le cuivre et l'or.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant