Vers une assurance pour le divorce

le
0
INTERVIEW - La prêtresse des bonnes manières Nadine de Rothschild se revendique précurseur d'un concept qui vient tout juste de naître, l'assurance contre les pensions impayées dans les divorces.

LE FIGARO. - Vous revendiquez la paternité d'un concept d'assurance en cas de divorce?

Nadine de ROTHSCHILD. - Absolument, je milite depuis plus de trente ans pour que les femmes puissent être assurées que la pension alimentaire leur soit bien versée en cas de divorce. Avec le magazine Elle, nous avions même réalisé à l'époque un sondage sur le sujet. Si les jeunes époux se sentaient peu concernés, ce qui était surprenant, c'est que massivement les mères et les belles-mères, elles, souhaitaient assurer leur fille, ou même leur fils. J'ai donc plusieurs fois pris contact avec des responsables gouvernementaux -comme Christian Jacob, ministre déléguée à la Famille en 2002- et des assureurs. Je ne revendique aucun droit financier, mais bien la paternité de cette idée.

Comment cette idée vous est-elle venue?

Même lorsque le divorce n'était pas aussi répandu qu'aujourd'hui, j'entendais déjà de nombreux témoignages de femmes dans la détresse. Les hommes prennent le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant