Vers une agriculture bio industrielle " modérée " ?

le
0
Vers une agriculture bio industrielle " modérée " ?
Vers une agriculture bio industrielle " modérée " ?

Ils n'étaient pas bien nombreux il y a 40 ans à croire que le bio était la voie de la sagesse devant le développement de l'usage intensif des produits chimiques de synthèse dans l'agriculture. Mais une poignée de visionnaires a vu juste en se battant pour l'écologie et en créant l'UFAB dès 1972. Alors ceux qui disent que le bio c'est un effet de mode ...

Depuis sa création l'UFAB a mené le combat à plusieurs niveaux : l'enrichissement des sols avec des produits naturels, le traitement des plantes avec des produits respectueux de la santé et de l'environnement, et la nutrition des animaux avec des produits sains sans OGM, et sans pesticides.

Aujourd'hui elle est ainsi devenue un acteur référent du bio en France dans la sélection et la distribution des semences et des engrais bio et dans la nutrition animale en fournissant 50 000 tonnes d'aliments bio par an ce qui correspond aux besoins annuels de 800 000 volailles de chair, 700 000 poules, 10 000 porcs, et 20 000 vaches laitières.

La traçabilité des produits achetés transformés et vendus fait bien entendu partie des priorités de l'UFAB. Ainsi chaque année un budget de 150 000 euros est consacré aux contrôles et à l'analyse des produits à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement en sachant que les produits sont majoritairement locaux, et les intermédiaires, notamment pour les produits importés, sont limités. Cette politique stricte de contrôle qualité a ainsi permis en 2011 de

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant