Vers une accélération du rythme des extinctions d'espèces de poissons en Amérique du Nord

le
0
Les facteurs anthropiques jouent pour beaucoup dans la disparition de la biodiversité des fleuves d'Amérique du Nord
Les facteurs anthropiques jouent pour beaucoup dans la disparition de la biodiversité des fleuves d'Amérique du Nord
Une étude révèle que le nombre d'espèces de poissons qui disparaissent chaque année en Amérique du Nord pourrait doubler d'ici 40 ans



Dans une étude qui sera publiée dans la revue scientifique américaine Bioscience en septembre prochain, les scientifiques de l'United States Geological Survey (NDLR : l'« Institut d'études géologiques des États-Unis », un organisme gouvernemental américain qui se consacre aux sciences de la Terre, ou USGS, il est notamment chargé de la surveillance de l'activité sismique sur son territoire et à travers le monde.) révèlent que les espèces de poissons disparaîtront deux fois plus vite dans une quarantaine d'années si rien n'est fait d'ici là. Une évolution pas si radicale que ça au vu des cent dernières années. L'étude, d'ores et déjà accessible sur le site de l'USGS, constate également qu'entre 1900 et 2010 le taux d'extinctions de la biodiversité aquatique en Amérique du Nord est de 877 fois supérieur à celui trouvé dans les archives fossiles.

Les chercheurs estiment qu'environ 53 à 86 espèces de poisson d'eau douce pourraient disparaître d'ici 2050 (contre 39 espèces et 18 sous-espèces entre 1898 et 2006). Actuellement, le nombre de ces poissons éteints depuis le premier recensement en 1989 a augmenté de 25 %.


Les espèces menacées rentrent dans un processus naturel... ou pas...

« Les estimations d'extinctions des poissons d'eau douce au cours du XXe siècle sont prudentes, c
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant