Vers un remède contre le vitiligo

le
0
Des souris atteintes de vitiligo, une maladie caractérisée par une dépigmentation complète de la peau par endroits, ont été guéries par l'injection d'une protéine mutante. Un espoir pour des millions de malades dans le monde.

Des chercheurs américains viennent peut-être de trouver le premier traitement potentiellement efficace contre le vitiligo, une maladie autoimmune de l'épiderme dont les causes ne sont pas clairement élucidées et vis-à-vis de laquelle il n'existe à ce jour aucun remède probant.

Le vitiligo se caractérise par une dépigmentation totale de la peau qui aboutit à la formation de plaques blanches, assez disgracieuses, principalement sur le visage, le cou, les mains, les jambes ou les articulations. Surtout, l'absence de mélamine, pigment responsable du bronzage, fait que la peau des zones atteintes n'est plus du tout protégée contre les ultraviolets solaires. Pour éviter de développer un cancer de la peau, les malades sont donc contraints ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant