Vers un remaniement a minima

le
1
François Hollande laisse la porte ouverte à l'arrivée de communistes au gouvernement.

Comme prévu, François Hollande a remporté dimanche soir la dernière victoire électorale dont il avait besoin. Le président disposant d'une majorité, il va pouvoir passer à la deuxième phase de son action, celle des questions concrètes. Après avoir mis en œuvre quelques-unes de ses promesses emblématiques, comme le retour partiel du droit à partir en retraite à 60 ans, le chef de l'État va maintenant être confronté à d'autres difficultés économiques et sociales. «Rien ne sera facile, rien ne nous sera donné», a prévenu le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, dimanche soir, en promettant que le gouvernement «nommé cette semaine» allait «agir».

Lundi matin, le gouvernement devrait donc remettre sa démission au président, comme le veut la tradition après des élections législatives. Un geste de pure forme. Jean-Marc Ayrault sera ensuite reconduit. Avant de s'envoler pour le G20 à Los Cabos, au Mexique, en marge de la cérémonie de commémoration de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5482878 le lundi 18 juin 2012 à 10:55

    AU BOULOT MAINTENANT