Vers un procès de la cellule djihadiste de Cannes-Torcy

le
0
    PARIS, 14 décembre (Reuters) - Vingt membres présumés de la 
filière dite de "Cannes-Torcy" soupçonnée d'être impliquée dans 
l'attaque d'une épicerie juive de Sarcelles en septembre 2012 
sont renvoyés aux assises pour "association de malfaiteurs 
terroriste criminelle", a-t-on appris lundi de source 
judiciaire. 
    Cette filière est aussi soupçonnée d'être impliquée dans un 
projet d'attentat sur la Côte d'Azur.  
    Vingt-deux personnes étaient mises en examen dans ce dossier 
tentaculaire.  
    Un non-lieu a été prononcé à l'encontre de deux d'entre 
elles, précise la source judiciaire.  
    La justice a perdu la trace de deux des 20 renvoyés aux 
assises. Des mandats d'arrêt ont été émis à leur encontre.  
    L'un est soupçonné d'être rentré au Congo, dont il est 
originaire, selon une source proche du dossier. L'autre, âgé de 
24 ans, pourrait se trouver en Syrie, selon certains membres de 
sa famille. 
 
 (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant