Vers un nouveau départ pour les navettes du Mont Saint-Michel

le
0
UN NOUVEAU DÉPART POUR LES NAVETTES DU MONT SAINT-MICHEL EN COURS D'ÉTUDE
UN NOUVEAU DÉPART POUR LES NAVETTES DU MONT SAINT-MICHEL EN COURS D'ÉTUDE

RENNES (Reuters) - Sujet à de nombreuses critiques, le nouveau dispositif de navettes permettant depuis avril 2012 de rejoindre le Mont Saint-Michel devrait être modifié pour se rapprocher des parkings accueillant les visiteurs, a t-on appris auprès du syndicat mixte chargé de l'aménagement du site.

"Rien n'est encore fait, mais je vais enclencher dès lundi soir, lors d'une réunion du comité syndical, le processus de modification du service des navettes pour prendre en compte la pénibilité dont se sont plaints beaucoup de touristes", a déclaré à Reuters Laurent Beauvais, président PS de la région Basse-Normandie.

Situé au nord des parkings, l'actuel dispositif obligeait les visiteurs du monument à parcourir 900 mètres à pied pour rejoindre les navettes acheminant les touristes jusqu'au pied du Mont.

Outre le public, plusieurs représentants du monde économique local et la région Bretagne, membre du syndicat mixte, se sont plaints de cette distance, pénalisant les personnes les plus âgées et les familles avec de jeunes enfants.

Laurent Beauveais va engager des négociations avec Veolia, chargé de la gestion des accès au Mont Saint-Michel, sur la mise en place et le financement d'un nouveau départ des navettes, situé plus au Sud, à proximité immédiate des parkings et du centre d'information.

"Je ne connais pas encore l'équation financière de cette négociation, mais il faudra arriver à un prix d'accès du parking qui reste autour de 10 ?", a souligné le président de Basse-Normandie qui a également indiqué qu'il allait procéder à un tour de table avec la région Bretagne et le département de la Manche et solliciter l'Etat.

Actuellement, le tarif est de 8,50 ? et permet un accès libre et gratuit aux navettes.

Jusqu'à présent, Laurent Beauvais avait préconisé une période de réflexion avant d'éventuels réaménagements, mettant en avant les contraintes financières des collectivités pour assumer de nouvelles dépenses.

Les critiques mais aussi le mauvais bilan de la dernière saison touristique, où les commerces du Mont Saint-Michel ont enregistré une baisse des dépenses d'environ 20%, ont convaincu l'élu d'engager ce processus.

Une décision définitive pourrait être prise avant la fin de l'année pour une mise en service au printemps 2013.

Pierre-Henri Allain, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant