Vers un meilleur contrôle de la publicité « verte »

le
0
Vers un meilleur contrôle de la publicité « verte »
Vers un meilleur contrôle de la publicité « verte »
Selon un sondage IFOP réalisé du 25 au 28 mai dernier auprès d'un échantillon de 1 001 personnes pour le WWF et l'Observatoire indépendant de la publicité, plus de 8 Français sur 10 souhaitent une amélioration de l'utilisation des arguments environnementaux dans la publicité. Entre tromperie et manipulation, l'écologie se révèle être un mot très lucratif.

Les questions concernant l'environnement constituent un critère important pour 87% des personnes interrogées (« primordial » pour 10%, « très important » pour 37% et « assez important » pour 40%). Un chiffre en légère augmentation par rapport à l'année dernière (85%), mais en baisse par rapport à 2010 (91%) et 2009 (92%).

La protection de l'environnement intéresse de plus en plus de monde et cette attractivité a manifestement été bien enregistrée par les groupes publicitaires. Les enseignements à tirer du sondage IFOP, publié hier, sont quant à eux sans ambiguïté.



Le développement durable, un redoutable argument de vente

Interrogés sur la place de l'environnement dans la communication des marques, les sondés sont ainsi 86 % à estimer que les arguments « verts » utilisés dans les publicités devraient être « davantage contrôlés ». 63 % d'entre eux reconnaissent par ailleurs que ces slogans écologiques « retiennent leur attention », 59 % estiment que ces informations leur « apprennent des choses sur le respect de l'environnement » et
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant