Vers un euro à parité avec le dollar

le
0

(lerevenu.com) - En voyant le déficit public français rechuter à plus de 90 milliards d'euros (moyenne mobile à six mois), la France larguée à l'export par tous ses voisins européens depuis 2011 (en variations), l'Italie retomber et l'Allemagne alimenter à elle seule malgré la faiblesse des autres le colossal excédent commercial européen (180 milliards), on se dit qu'il y a moins de risque à parier sur un euro à parité avec le dollar en 2017 comme l'anticipe Goldman Sachs que sur un CAC 40 à 7.000 points !    Même si l'euro a déjà sensiblement fondu depuis le printemps grâce à Mario Draghi et aussi à cause de l'essoufflement de la reprise européenne,

la baisse n'est pas terminée. D'abord, parce que la Banque centrale européenne commence juste l'expansion de son bilan, les dernières années ayant démontré l'efficacité des politiques quantitatives sur le change notamment.    Ensuite, parce que corrigé du différentiel de taux longs, l'euro (à terme donc) aurait encore un potentiel baissier de 20 % avant de retrouver les niveaux de'97, où régnait la même austérité budgétaire généralisée en Europe (concours de Maastricht).   

L'euro plombé par l'élargissement des différentiels de taux et de conjoncture   Depuis ses points hauts de la fin mai à 1,39 dollar, l'euro a abandonné plus de 7 % passant en dessous de 1,29 dollar. L'euro ayant si longtemps résisté au différentiel de taux longs et de conjoncture

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant