Vers un durcissement des règles d'adoption

le
0
Les candidats français sont pénalisés par une procédure jugée trop laxiste par les pays proposant des enfants.

Ils sont des milliers, chaque année, à se lancer dans l'aventure incertaine de l'adoption. Mais une minorité seulement verra ce rêve se réaliser. Le nombre d'enfants proposés à l'adoption dans le monde a quasiment diminué de moitié depuis cinq ans. Et le profil des «orphelins» change: on accueille désormais surtout des enfants de plus de 5 ans, des fratries et des enfants malades ou handicapés. «Lorsqu'elles demandent l'agrément qui leur donnera le droit d'adopter, les familles n'ont aucune idée de cette réalité», souligne Édith Sudre, au service de l'adoption internationale. Bien souvent, elles ignorent aussi que leur chance d'aboutir sera faible. Or les conseils généraux qui donnent leur accord les maintiennent dans une forme d'illusion.

Aux yeux des spécialistes, une réforme de l'agrément français est devenue indispensable. À l'issue de plusieurs mois de réflexion, le Conseil supérieur de l'adoption doit retenir jeudi matin une série de proposi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant