Vers un dépistage des «enfants en souffrance»

le
0
Jean-Marie Bockel propose quinze mesures pour prévenir la délinquance juvénile.

Le secrétaire d'État à la Justice doit remettre ce mercredi à Nicolas Sarkozy un rapport sur la prévention de la délinquance des mineurs. Il met l'accent sur la responsabilité des parents.

Repérer les enfants dès l'âge de 2-3 ans

L'idée que les troubles du comportement manifestés par certains enfants et adolescents pourraient être dépistés dès la maternelle a déjà suscité une très vive polémique à la suite d'une étude de l'Inserm publié en 2005 - travail qui avait inspiré à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, le projet de créer un «cahier de comportement de l'enfant». Dans son rapport, Jean-Marie Bockel ne craint pas pour autant de revenir sur le sujet - même s'il a pesé personnellement chaque mot utilisé pour la rédaction de ce paragraphe sensible. Il propose une prise en charge précoce des difficultés des enfants, dès 2-3 ans. «De grands professionnels de l'enfance, comme les médecins Marcel Rufo ou Philippe Jeammet, ou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant