Vers un déficit des retraites de 20 à 25 milliards en 2020

le
16
La crise a continué à déstabiliser les régimes de retraite, qui seront en déficit de 18,8 milliards dès 2017, d'après les calculs du Conseil d'orientation des retraites. Le déficit devrait se creuser encore plus ensuite.

Si rien ne change, le système des retraites court une nouvelle fois à la faillite. C'est l'alerte rouge envoyée par le Conseil d'orientation des retraites (COR) dans son rapport de réactualisation des perspectives financières des régimes à paraître mercredi et dont Le Figaroa obtenu une copie. Si aucun correctif n'est apporté, selon le COR, «le besoin de financement se creuserait, passant de 14 milliards d'euros en 2011 à 18,8 en 2017».

Pis, le déficit des 33 principaux régimes de base et complémentaires varierait de 20,8 milliards en 2020 pour le scénario le plus optimiste à 24,9 pour le plus pessimiste. «La situation financière serait marquée par le contexte macroéconomique dégradé lié à la poursuite de la crise jusqu'en 2013, puis par l'amélioration progressive escomptée jusqu'en 2020», décrit le COR.

Prévisions catastrophiques

À l'horizon 2060, les différentes projections font le grand écart. Le plus rose des scénarios - qui table sur une baisse à terme du taux de chômage à 4% (contre 10% aujourd'hui) - aboutit à un excédent de 93 milliards. Le plus noir (7% de chômage) débouche quant à lui sur un trou abyssal de... 105 milliards. «Cette fourchette souligne la grande sensibilité de l'équilibre de long terme du système de retraite aux évolutions démographiques et économiques», se justifie le COR.

Le rapport entre cotisants et retraités, par exemple, devrait d'abord rester stable. De 1,65 à l'horizon 2020, il baissera «fortement sous l'effet du papy boom pour passer à moins de 1,4 dans les années 2040, et à moins de 1,35 à l'horizon 2060», prévoit le COR. Ces prévisions catastrophiques rendent inévitable une nouvelle réforme des retraites en 2013.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Al2175 le mercredi 19 déc 2012 à 18:23

    jyth01 = oui, vous avez raison, de plus suppression des avantages fiscaux ; abattement fiscaux et sociaux pour certaine profession comme journaliste (la triewiller) et bien d'autres... vous seriez surpris vous trouvez ces memes gags dans certaines categories d'entreprise ( holding presse = taxe pro = 0....)

  • supersum le mercredi 19 déc 2012 à 10:57

    Les pyramides de Ponzi finissent toujours par s'écrouler même garantie par l'état

  • Khazaar le mardi 18 déc 2012 à 12:06

    encore un bon, gesus : mais bien sûr, continuer à déteriorer la compétitivité des entreprises françaises, qui sont parmi les plus taxées du monde - ça paraît être une bonne idée... Pour accroître encore les départs des patrons de PME (les vrais créateurs d'emploi) de France, le chômage et par conséquent, le trou des retraites.

  • gesus le mardi 18 déc 2012 à 11:50

    faut doubler les cotisations patronales. ils achèterons moins de bateau.

  • jbacke le mardi 18 déc 2012 à 11:39

    Le mensonge et l’arnaque : Il est impensable de croire que les socialos n’étaient pas au courant de la situation catastrophique des caisses de retraites durant la campagne électorale ; faire des promesse évidemment intenables était une véritable arnaque et prendre les français pour des c..

  • frk987 le mardi 18 déc 2012 à 10:38

    le public aligné sur le privé !!! certes la CGT et nos socialos pensent qu'il faut faire l'inverse.

  • jyth01 le mardi 18 déc 2012 à 10:10

    Seule solution: manifestation du privé devant les ministères, jusqu'à ce que le public soit aligné sur le privé. Et en plus exiger une division par 10 du nombre de fonctionnaires (il y a des ordinateurs)

  • ppetitj le mardi 18 déc 2012 à 09:57

    Le problème est la multiplicité des régimes de retraites dit spéciaux (exemple le plus parlant calcul pour la retraite sur les 25 meilleurs années pour le privé et 6 derniers mois pour la SNCF). Mais heureusement la devise de la France est EGALITE mais ou ? FRATERNITE mais ou ?

  • j.capman le mardi 18 déc 2012 à 08:47

    Il n y a pas que les retraites qui sont organisées sur la pyramide de Ponzi, sans que nos gouvernants s en offusquent. Madoff sera peut etre le seul à etre aller en prison pour cela. Condem à mis le doigt sur une variante.

  • l.blang1 le mardi 18 déc 2012 à 08:29

    Il n y aura plus de retraite les caisses sont videsMerci François premier