Vers un débat sur le portable en prison

le
23
VERS UN DÉBAT SUR L'AUTORISATION SOUS CONDITION DU PORTABLE EN PRISON
VERS UN DÉBAT SUR L'AUTORISATION SOUS CONDITION DU PORTABLE EN PRISON

PARIS (Reuters) - L'autorisation sous condition de téléphones portables en prison pourrait permettre de maintenir les liens familiaux, faciliter la sortie et limiter le risque de récidive, a estimé jeudi Adeline Hazan, nouveau contrôleur général des lieux de privation de liberté.

Au premier jour de son entrée en fonctions, Adeline Hazan a indiqué qu'elle relancerait la réflexion sur ce sujet, initiée en début d'année par son prédécesseur, Jean-Marie Delarue, qui voyait dans l'entrée du portable en prison un potentiel facteur d'apaisement de la détention.

"L'isolement des détenus est une question éminemment importante, le maintien des liens familiaux est l'une des conditions de la prévention de la récidive", a-t-elle souligné sur France Inter.

"La question d'utilisation des téléphones portables est une question qui est posée donc je reprendrai ce débat avec un certain nombre de contrôles, de bémols", a-t-elle ajouté.

L'utilisation des téléphones portables, pour l'heure strictement interdite dans les lieux de détention, pourrait ainsi être limitée à un certain nombre de numéros de téléphones pour maintenir les liens familiaux.

"C'est ça qu'il faut je pense avoir en ligne de mire, c'est faire en sorte que les détenus ne coupent pas les ponts avec leur environnement de façon à préparer dans des meilleures conditions leur sortie et donc de prévenir les risques de récidive", a-t-elle dit.

Pour Adeline Hazan, les quelque 900 téléphones mobiles saisis chaque année à la prison des Baumettes à Marseille "prouvent bien que l'interdiction totale ne sert pas à grand chose".

Evoquée en début d'année par l'ancien contrôleur Jean-Marie Delarue, l'autorisation des téléphones portables en détention avait suscité une vague d'opposition de la part de plusieurs syndicats pénitentiaires, qui mettaient en avant les difficultés de mise en place de contrôles et les risques d'organisation d'évasions ou de poursuite de trafics depuis la prison.

(Marine Pennetier, édité par Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mperonne le jeudi 17 juil 2014 à 11:59

    Portables dans la prison, création d'un syndicat( si possible CGT), création d'un CE, prime de nuit et de non travail, restauration faite par de grands chefs étoilés, télévision 3D avec tous les décodeurs du marché, vêtements de marque( si possible addidas, Nike...), on se fout de qui dans ce pays dirigé par des brêles (dixit Strauss Khan)... En 2017 il y aura du travail à reprendre!!!

  • s.boyer le jeudi 17 juil 2014 à 11:57

    M283.... Malheureusement et a ma plus grande honte il semble qu un casier garni soit un accessoire tres en vogue chez nos politiques de tous bord.... entre copé qui arose les copains, cahuzac qui ments devant l assemblée au sujet de ses espiegleries suisses, sarko qui tente de corrompre un haut magistrat organisant tout cela a partir d un portable sous un faux nom... j avoue que j ai mal au coeur...

  • s.boyer le jeudi 17 juil 2014 à 11:50

    Ordinaire au plus strict minimum; possibilité d amelioration de lordinaire par quelques heures de travail remunerees. Alors chiche, on le fait ce referendum????

  • s.boyer le jeudi 17 juil 2014 à 11:48

    Chers lm: organisons donc un referendum (une belle idee democratique non?). Ma proposition: tout le monde en uniforme (ils en ont de jolis oranges eux us), deplacements controlés et disciplinés dans le centre (en rang par deux...), investissement sur remise en etat fonctionnel correct des cellules , cellules individuelles en plus grd nombre... assez pour tous ceux qui le souhaitent. Maintient en etat de proprete par les detenus (TIG...). Sanctions appropriées aux ecarts de discipline.

  • lm123457 le jeudi 17 juil 2014 à 11:43

    Pas d'accord avecles commentaires. Certes ils sont en prison pour des faits donc graves (enfin sauf ceux qu'absoudra Taubira : moins de 5 ou 10 ans !). Mais le but est _surtout_ qu'à la sortie, ca se passe le mieux possible. Donc si on leur laisse la possibiltié d'appeler leur famille et que ca stabilise, ... pourquoi pas ? Si ca se passe mal, alors on reprend tout ou plus exactement on peut brouiller toute onde de portable sur la prison. Ca c'est efficace. Mais l'avis des surveillants importe !

  • dhote le jeudi 17 juil 2014 à 11:36

    Je propose en plus une salle se shoot pour les habitués, ou mieux en libre service à la cantine...

  • faites_c le jeudi 17 juil 2014 à 11:31

    Il faut arrêter la démagogie. Si ces gens sont en prison c'est qu'ils ont causé du tort aux citoyens de ce pays. La prison contrairement à ce que certains politiques et fonctionnaires semblent penser n'est pas conçu à l'origine pour être un centre de vacances. Si maintenant, on veut transformer les prisons en center de vacances c'est un autre histoire mais ce n'est pas la prison qu'il faut réformer mais le code pénal!!!

  • M2833874 le jeudi 17 juil 2014 à 11:30

    Y'a pas encore de CE en Taule? Que fait la CGT?

  • M2833874 le jeudi 17 juil 2014 à 11:29

    Je propose aussi qu'on leur ouvre un Compte Penibilité.

  • s.boyer le jeudi 17 juil 2014 à 11:22

    Bonne idée le passe. Et des cheques vacances pour les we prolongés. Il ne faut pas lésiner pour engager une bonne réinsertion