Vers un cessez-le-feu en Syrie

le
0
John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov, à Munich le 12 février.
John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov, à Munich le 12 février.

Un accord pour acheminer davantage d’aide humanitaire dans plusieurs villes assiégées a également été trouvé.

Les principaux acteurs du dossier syrien sont tombés d’accord dans la nuit de jeudi à vendredi sur un cessez-le-feu en Syrie dans un délai d’une semaine et sur un accès accru de l’aide humanitaire aux civils en détresse.

« Nous avons convenu d’une cessation des hostilités dans tout le pays dans un délai d’une semaine », a déclaré le chef de la diplomatie américaine John Kerry lors d’une conférence de presse. Un projet qu’il a lui-même qualifié d’« ambitieux ».

Cette interruption des combats ne concernera pas la lutte militaire contre l’organisation Etat islamique et le front Al-Nosra, deux organisations terroristes. Si ce cessez-le-feu est respecté, il s’agira de la première interruption des combats depuis le début de la sanglante guerre civile qui a embrasé le pays.

Un accord a également été trouvé concernant l’accès à l’aide humanitaire, qui va être élargi à une série de villes. Les négociations intersyriennes doivent par ailleurs « reprendre dès que possible », a expliqué M. Kerry.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant