Vers un cessez-le-feu à partir de vendredi au Yémen

le , mis à jour à 19:35
0

(Actualisé avec déclarations de l'Onu) SANAA/NATIONS UNIES, 9 juillet (Reuters) - Un cessez-le-feu humanitaire d'une semaine devrait selon toute vraisemblance débuter ce vendredi au Yémen, en proie à un conflit entre forces fidèles au gouvernement en exil et insurgés, a déclaré jeudi un porte-parole des Nations unies. "Nous croyons avoir reçu les signes nécessaires de toutes les parties pour annoncer le début de cette trêve vendredi", a dit Stéphane Dujarric. Ces déclarations font écho à celles de l'émissaire de l'Onu pour le Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, qui avait affirmé plus tôt dans la journée qu'une telle trêve devait être annoncée dans les 24 heures. Ismaïl Ould Cheikh Ahmed s'est entretenu avec des responsables du gouvernement d'Abd-Rabbou Mansour Hadi, exilé en Arabie saoudite, et avec des représentants du mouvement houthi pour tenter de mettre un terme aux combats qui ont fait plus de 3.000 morts depuis le début des bombardements aériens de la coalition conduite par Ryad fin mars. "Nous sommes revenus de notre troisième visite à Sanaa avec un 'optimisme prudent'", a déclaré l'émissaire de l'Onu, cité par l'agence de presse Saba, tenue par les miliciens houthis. "Certains éléments peuvent nous permettre d'avancer si bien que, dans les prochaines 24 heures, nous annoncerons une trêve humanitaire", a-t-il ajouté. Une "trêve humanitaire" de cinq jours avait déjà été conclue en mai pour permettre l'acheminement de l'aide à la population civile mais combats et bombardements ont repris de plus belle par la suite. (Mohammed Ghobari,; Nicolas Delame et Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant