Vers un bulletin de salaire lisible pour tous en 2018 ?

le
10
Vers un bulletin de salaire lisible pour tous en 2018 ?
Vers un bulletin de salaire lisible pour tous en 2018 ?

Deux ans après le «choc de simplification» annoncé par François Hollande, le chantier continue. La mission confiée par le gouvernement à Jean-Christophe Sciberras, DRH France du groupe Solvay, doit rendre son rapport lundi. Sans surprise, le texte souligne qu'il s'agit de «clarifier» la fiche de paie qui demeure une énigme pour la plupart des salariés. 

Le gouvernement avait promis un bulletin simplifié pour 2016 mais le rapport préconise de repousser l'échéance. Le nouveau calendrier proposé prévoit dans un premier temps une expérimentation menée par un panel d'entreprises volontaires en 2016, une mise en oeuvre dans les PME de plus de 300 salariés en 2017 et la généralisation du dispositif en janvier 2018. 

La France «bat des records de complexité» 

Aujourd'hui la fiche de paie est un véritable casse-tête. Pour des raisons pour «des raisons institutionnelles et culturelles», le bulletin de paie français «bat des records de complexité». Une comparaison réalisée au sein de filiales d'un grand groupe est sans appel : 40 lignes sur le bulletin français, 15 en Allemagne, 14 aux États-Unis, 11 en Chine.

Les auteurs du rapport déplorent les conséquences : «Les informations périphériques ont fini par noyer l'essentiel.»

Parmi les mesures phares soumises au gouvernement : 

L'établissement d'un «référentiel des intitulés de paie» en regroupant les cotisations et prélèvements par risques (santé, retraite, chômage...)

Le regroupement des contributions employeur sur une seule et même ligne. Elles ne correspondent pas à des droits directs pour le salarié, il peut s'agir du type formation professionnelle, du congé individuel de formation, de l'apprentissage, de l'effort de construction, du transport, ou encore du financement des organisations patronales.

Le maintient de deux colonnes mentionnant la part de l'employé et la part de l'employeur. Parallèlement, le rapport, dans un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le lundi 27 juil 2015 à 06:31

    C'est tellement le bazar que même l'urssaf ne crée plus les lignes correspondantes... La simplification passera par la baisse des charges et la suppression sans demander à Pierre ou Paul son avis sur l'arrête du financement sur la base du salaire de certaines "prestations"... Je tais les noms !

  • Cambio17 le dimanche 26 juil 2015 à 21:11

    Ca se voit que vous n'avez jamais à faire 80 payes par mois les gars... LOL !

  • SM7 le dimanche 26 juil 2015 à 20:34

    Igvisor c'est pas parcequ'il y aura moins de lignes à lire sur notre feuille de paye que le calcul sera simplifié. Tant qu'ils ne feront que multiplier les prélèvements en tous genre les logiciels de calcul de paie ont un bel avenir.

  • SM7 le dimanche 26 juil 2015 à 20:18

    Si le malade a trop de fièvre on change de thermomètre. C'est le nombre de lignes ou le nombre de prélèvements divers et variés qui pose problème ?

  • igvisor le dimanche 26 juil 2015 à 18:58

    C'est Complexe uniquement pour obliger a employer des comptable et des logiciels hors de prix rien que pour faire la paye, ce qui favorise les gros employeurs [ trois ligne suffise : la Boite paye X, l’État se goinfre Y, et il te reste Z ]

  • crcri87 le dimanche 26 juil 2015 à 18:47

    C'est un leurre !! Le bulletin est compliqué parce que le Droit Social et la Paye sont compliqués.Une déclaration d'Impôt est compliquée parce que la fiscalité est compliquée sauf pour ceux qui ont des revenus salariaux et ou retraite et rien d'autre.Pensez-vous qu'un bulletin de Paye comportant un arrêt maladie sera simple à comprendre , c'est comique !!! Car l'indemnisation se fait en Net mais vous ne voyez pas les autres conséquences ...

  • Berg690 le dimanche 26 juil 2015 à 18:31

    Non il ne faut pas faire St.Cyr pour lire une feuille de salaire. Il suffit de s'intéresser à la question et de chercher à comprendre. Par contre un salaire modeste restera modeste et nécessite une bonne paire de lunettes pour lire le net à payer.

  • Cambio17 le dimanche 26 juil 2015 à 18:12

    Ca fait 23 ans que je suis comptable, bientôt il faudra bac+7 pour faire les salaires ! 23% de cotisations salariales, 40% de charges patronales ! Messieurs les politique si vous voulez simplifier commencez par supprimer quelques lignes au lieu de les regrouper !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • stepone7 le dimanche 26 juil 2015 à 17:44

    comme ca on va meme plus savoir quel taxe augmente et quelle taxe augmente pas .. bravo monsieur hollande , on s en souviendra en 2017

  • SM7 le dimanche 26 juil 2015 à 17:42

    Ça va devenir comme les taxes locales, n'y aura qu'à payer sans vérifier puisque ça sera invérifiable sans les détails de la ''facturation''. Ça plus les IRPP pompés à la sources, on va ressembler aux vaches à lait des élevages modernes, traits de façon automatique sans contestation possible.