Vers un audit de la sécurité des croisières

le
0
Les professionnels de la croisière admettent des failles dans la sécurité de la navigation. Ils demandent une évaluation complète des procédures à la lumière des résultats de l'enquête sur le Costa Concordia .

De notre correspondant à Londres.

Démonstrations de sécurité qui n'ont pas toujours lieu avant le départ, canots de sauvetage pas forcément utilisables, procédures floues sur les changements d'itinéraires... Les professionnels de la croisière admettent entre les lignes des failles dans les régulations de navigation. Lors d'une conférence de presse, jeudi, à Londres, ils ont appelé à une «évaluation complète des résultats de l'enquête sur le Costa Concordia, afin que la croisière reste l'une des industries de loisirs les plus sûres».

«La sécurité est la priorité numéro un de la profession», réaffirme Christine Duffy, présidente de la Cruise lines international association, rappelant que «les incidents maritimes sont extrêmement rares». Refusant de se prononcer sur l'investigation en cours en Italie, les spécialistes réunis à Londres affichent néanmoins une vive préoccupation quant aux conséquences du drame sur leur activité, même si, pour l'heure,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant