Vers un arrêt de l'enquête Lactalis-Parmalat-source

le
0
    MILAN, 27 octobre (Reuters) - Le parquet de Milan a demandé 
aux juges enquêtant sur le rachat du groupe italien de produits 
laitiers Parmalat par son concurrent français Lactalis en 2011 
de cesser leurs investigations, a-t-on appris jeudi de source 
proche de l'enquête. 
   L'enquête portait sur des soupçons de manipulation du marché 
et de délit d'initié pesant sur la banque italienne Intesa 
Sanpaolo  ISP.MI , la banque Lazard, la branche italienne de 
Société générale  SOGN.PA  et huit personnes. 
   Le parquet justifie sa requête par l'absence d'éléments à 
charge susceptibles de convaincre un tribunal, a précisé la 
source. 
   Lactalis, numéro un européen des produits laitiers, a racheté 
Parmalat en 2011 pour 3,4 milliards d'euros. 
    Intesa Sanpaolo s'est refusé à tout commentaire. 
    Société Générale et Lazard n'avait aucun commentaire à 
formuler dans l'immédiat.  
    Les sociétés avaient dit par le passé qu'elles avaient agi 
en tout conformité.     
 
 (Emilio Parodi; Patrick Vignal pour le service français, édité 
par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant