Vers la retraite généralisée à 67 ans ?

le
0

Le système des retraites en France est en grande difficulté, en particulier les retraites complémentaires gérées par l'Agirc et l'Arrco. Le patronat propose des mesures d'économies.

Retraite complémentaire : une situation épineuse

Chaque salarié et travailleur non salarié cotise, tout au long de sa carrière, pour financer sa retraite et celle des autres. Mais en plus de leurs cotisations pourlaretraite, les salariés cotisent pour leur pension de retraite complémentaire. Cette pension est gérée par l'Agirc ou par l'Arrco. L'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) est l'organisme de retraite complémentaire pour les salariés, tandis que l'Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) gère celle des cadres.Ces deux organismes connaissent depuis plusieurs années une situation financière particulièrement difficile. Un gel des pensions de retraite complémentaire a été décidé pour 2015. Et d'ici à 2017, le besoin de financement est évalué entre 6 et 10 milliards d'Euros.

Retraite à 67 ans ?

Pour faire des économies, le MEDEF proposait en mai des mesures choc pour encourager un départ en retraite plus tard. Partir à 62 ans impliquerait 40% de pension complémentaire en moins la première année, puis -30% à 63 ans et -18% à 64 ans. Ce n'est qu'à 67 ans que la pension complète serait versée.

Des mesures repoussées

Les syndicats se sont opposés à l'unanimité à cette proposition, lors des négociations de la fin mai. Face à ce refus massif, le MEDEF doit proposer un nouveau projet le 22 juin prochain. Mais une simple prolongation des négociations n'est pas exclue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant