Vers la réouverture d'une mine en Papouasie

le
0

Commodesk - Bougainville Copper annonce ce jeudi 7 février la réalisation d'une étude de faisabilité concernant la mine de cuivre et d'or de Panguna. Cette dernière, située sur l'île de Bougainville, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, était opérationnelle entre 1972 et 1989, mais avait été fermée suite à des attaques par des groupes armés de la région.

En plus de la mine à ciel ouvert, le site comprend une usine de transformation du minerai. Au total, trois millions de tonnes de cuivre et 9,3 millions d'onces d'or ont été extraits pendant les années d'exploitation. Il resterait suffisamment de minerai pour produire 3,5 millions de tonnes de cuivre et 12,7 millions d'onces d'or, d'après une estimation effectuée en 2009.

Bougainville Copper appartient à l'australien Rio Tinto (53,83%) et au gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée (19,09%), de nombreux petits actionnaires se partageant les 27,08% restants. Le sous-sol de la Papouasie est riche et plusieurs compagnies, comme Xstrata ou Newcrest, l'exploitent également.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant