Vers la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon

le
0
Vers la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon
Vers la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon

Si les dossiers étaient connus depuis plusieurs mois, l'Etat vient officiellement de lancer la procédure d'appels d'offres pour la privatisation partielles des aéroports de Nice et de Lyon.

Après l'aéroport de Toulouse en 2014 vendu à un consortium chinois pour 308 millions d'euros, l'Etat veut céder la totalité des 60% qu'il détient dans les sociétés gestionnaires de ces deux aéroports. Deux avis sont publiés au Journal officiel. 

Ces privatisations ont été autorisées par la loi Macron pour la croissance. Les candidats ont jusqu'au 24 mars pour déposer leurs offres et le choix du repreneur devrait être connu pendant l'été. Selon les estimations, cette vente pourrait rapporter à l'Etat aux alentours de 1,5 milliard d'euros pour l'aéroport de Nice et 1,4 milliard d'euros pour celui de Lyon.

Avec 12 millions de passagers en 2015 et 8,7 millions de passagers, les aéroports de Nice et de Lyon sont au 3éme et 4éme rang des aéroports français derrière Roissy-Charles de Gaulle et Orly. Afin d'éviter les polémiques lors du choix du consortium chinois à Toulouse, la loi exige désormais que les candidats au rachat des parts de l'Etat disposent d'une «expérience en tant que gestionnaire d'aéroport ou actionnaire d'une société gestionnaire d'aéroport.»

Plusieurs candidats seraient déjà en lice. Selon la Tribune, des offres sont attendues de l'opérateur italien Atlantia (opérateur notamment de l'aéroport de Rome) allié à EDF Invest, l'australien Macquarie, des fonds Global Infrastructure Partners ou Industry Funds Management. Le groupe espagnol d'infrastructures Ferrovial se serait allié, selon Reuters, à la société d'investissement Meridiam.

De leur côté, Vinci, la Caisse des dépôts et Predica, (filiale d'assurance du Crédit agricole) ont formé ensemble un consortium pour participer aux privatisations, tandis que le fonds Cube s'est allié à l'aéroport de Genève pour les enchères sur Lyon-Saint ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant