Vers l'élimination de la maladie du sommeil

le
0
Reportage sur le terrain, au Tchad, avec le PDG de Sanofi pour dépister et traiter la maladie.

Sur les ronds lumineux, seulement visible l'½il collé aux loupes binoculaires du microscope, on peut bien l'observer. Il est là, narguant avec une dernière révérence, ceux qui ont décidé de lui faire la peau: Trypanosoma brucei gambiens, sorte de grain noir ondulant à l'aide d'un flagelle qui se détache sur le fond blanc, est le parasite responsable de la maladie du sommeil, mortelle en l'absence de traitement. Penché sur le microscope installé dehors sur une table de fortune, dans l'un de ces milliers de villages sans eau courante ni électricité qui bordent la piste africaine, Chris Viehbacher, PDG du laboratoire pharmaceutique Sanofi, observe le parasite pris au piège des prélèvements, coincé entre deux lames.

Nous sommes le 2 avril, à Kobitoye, au sud du Tchad, avec l'équipe mobile chargée du dépistage des porteurs de parasites. Ce jour-là, sous un soleil de plomb, tous les villageois seront testés, sans distinction d'âge ou de statut: bébés, personnes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant