Vers l'abolition du «goulag chinois»

le
0
Le Parlement chinois pourrait adopter en mars le projet qui lui a été soumis de suppression du système de «rééducation par le travail».

Correspondant à Pékin

Les sinistres camps de travail chinois pourraient disparaître dès cette année. C'est le plus haut responsable chinois en matière de sécurité, Meng Jianzhu, qui l'a annoncé ce lundi, en révélant que le projet de suppression du système de «rééducation par le travail» avait été soumis aux commissions compétentes du Parlement chinois. La décision pourrait ainsi être adoptée en mars, lors de sa session annuelle. Le communiqué est laconique, mais l'agence officielle Chine Nouvelle l'a commenté sur un ton étonnant, titrant sur l'espoir de voir ce dispositif «disparaître dans les poubelles de l'Histoire».

En septembre dernier, les autorités chinoises avaient laissé entendre que cette révolution était à l'étude. Les médias officiels avaient évoqué des «projets pilotes», lancés dans quatre gran...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant