Vers des voitures qui "se parlent" pour limiter les accidents aux Etats-Unis

le
0
Vers des voitures qui "se parlent" pour limiter les accidents aux Etats-Unis
Vers des voitures qui "se parlent" pour limiter les accidents aux Etats-Unis

Les voitures circulant sur les routes américaines pourraient bientôt se parler entre elles pour éviter des accidents.Les autorités américaines ont donné leur feu vert lundi à l'utilisation d'une technologie de communication de véhicule à véhicule, leur permettant d'échanger des données de base pour la sécurité, comme leur vitesse et leur position, afin d'aider à éviter les collisions."La technologie (de communication) de véhicule à véhicule représente la nouvelle génération d'améliorations pour la sécurité automobile, après des innovations qui sauvent déjà des vies comme les ceintures de sécurité et les airbags", a commenté le ministre des Transports, Anthony Foxx."En aidant les conducteurs à éviter les collisions, cette technologie jouera un rôle clé dans l'amélioration de la manière dont les gens se rendent où ils ont besoin d'aller, tout en s'assurant que les Etats-Unis restent en tête du secteur automobile mondial", a-t-il ajouté.La nouvelle technologie peut aider à éviter des collisions à l'arrière, lors des changements de file ou aux intersections, mais le système n'intègre pas de mécanismes de freinage ou de changement de direction automatiques.Un test avait débuté en 2012, dans lequel des véhicules équipés d'appareils sans fils étaient utilisés pour prévenir les conducteurs de risques spécifiques, comme une collision imminente à une intersection sans visibilité, ou un véhicule arrêté un peu plus loin.L'autorité de sécurité routière américaine (NHTSA) dit être en train de procéder à l'analyse finale de ces données, et prévoit de publier bientôt un rapport pour solliciter des commentaires publics, en vue d'établir des règles pour cette nouvelle technologie.Elle a indiqué que le système devrait intégrer "plusieurs étages de sécurité et de protection des données" pour garantir la fiabilité des messages échangés entre véhicules."Le secteur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant