Vers des transplantations de la flore intestinale

le
0
Ce type de technique reste encore essentiellement une voie de recherche mais a déjà des applications pratiques.

Les bactéries présentes dans notre tube digestif (microbiote intestinal) sont dix fois plus nombreuses que le nombre de cellules qui forment un corps humain: de quoi donner le vertige, et surtout, expliquer pourquoi tant de chercheurs dans le monde s'y intéressent. On compterait jusqu'à 1.000 à 1.500 espèces différentes chez une même personne, parmi lesquelles se dégageraient trois ou quatre groupes bactériens dominants. Or, selon que l'on possède un microbiote performant ou pas, on pourrait être bien ou mal armé contre certaines pathologies digestives. Puisque certains ont la chance d'avoir une «bonne flore intestinale» et d'autres, une flore inadaptée et source de problèmes, l'idée est née d'évacuer une bonne partie de la flore indésirable pour la remplacer par une flore de meilleure qualité: c'est ce que l'on appelle la transplantation de flore.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant