Vers des municipales 2.0

le
0
Les campagnes électorales investissent de plus en plus la Toile.
Les campagnes électorales investissent de plus en plus la Toile.

Comme le McDonald, les films de Steven Spielberg ou la cocaïne, l'utilisation professionnelle d'Internet dans les campagnes politiques a emporté un franc succès outre-Atlantique avant de débarquer quelques années plus tard sur l'Hexagone. La campagne démocrate qui a fait de Barack Obama le président des États-Unis en 2008 est régulièrement citée comme exemple en ce qu'elle fut particulièrement active et efficace sur la Toile. Sa campagne de réélection en 2012 s'est appuyée sur les mêmes pratiques que la première : récupération de données, chaînes d'e-mails, envoi d'informations ciblées et personnalisées, dons, souscriptions, utilisation abondante et pertinente des réseaux sociaux : une véritable rupture numérique dans la manière d'élaborer une campagne politique.La même année en France avaient lieu les dernières élections municipales. Internet était alors plus considéré comme une vitrine moderne que comme un outil de campagne efficace. Mais ça, c'était en 2008. Depuis, l'outil s'est démocratisé. La majorité des foyers hexagonaux sont connectés, les non-inscrits sur les réseaux sociaux passent pour des marginaux, et les smartphones et autres tablettes qui permettent d'être constamment connecté ne nous quittent plus. Quant à la protection de la vie privée, il s'agit désormais d'un concept quasiment obsolète. Sciemment publiées, les données personnelles sont devenues des marchandises comme les autres et les outils d'open...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant