Vers des coupes dans la santé et l'éducation en Espagne

le
0
Vers des coupes dans la santé et l'éducation en Espagne
Vers des coupes dans la santé et l'éducation en Espagne

MADRID (Reuters) - Le gouvernement espagnol a présenté vendredi de nouvelles réformes dans les secteurs de la santé et de l'éducation destinées à réduire les dépenses publiques de dix milliards d'euros par an, au moment où le président du gouvernement Mariano Rajoy cherche à rassurer les marchés.

Les dix-sept régions autonomes espagnoles devront trouver le moyen de réduire leur budget de santé de sept milliards d'euros chaque année, et celui de l'éducation de trois milliards supplémentaires dans le cadre des efforts gouvernementaux visant à réduire le déficit budgétaire.

Ces mesures risquent de soulever les protestations de certains responsables régionaux, mais elles devraient être adoptées sans difficulté par le Parlement, où le Parti populaire (PP) de Mariano Rajoy détient la majorité absolue.

"Ce sont des mesures difficiles pour des temps difficiles", a commenté la vice-présidente du gouvernement Soraya Saenz de Santamaria au cours de la conférence de presse convoquée pour présenter les réformes.

Les onze régions dirigées par le PP ont déjà signé les mesures. Les six autres ne s'y sont pas encore engagées, mais la plus importante d'entre elles, la Catalogne, a annoncé ses propres coupes dans son budget de santé.

Pour réduire leurs dépenses dans le domaine de l'éducation, les régions seront autorisées à augmenter les frais de scolarité dans les universités, le nombre d'heures de cours des professeurs et d'accroître de 20% les effectifs des classes.

Les sommes allouées aux régions espagnoles représentent environ 50% des dépenses publiques.

Nigel Davies, Tangi Salaün pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant