Vers des bonus réduits à Wall Street, le trading rapporte moins

le
0

NEW YORK, 15 octobre (Reuters) - Les banquiers et les traders travaillant à Wall Street risquent de voir leur bonus diminuer cette année sur fond de recul marqué des bénéfices tirés des activités de trading. Les établissements financiers ont à la fois été pénalisés par un contexte moins porteur sur les marchés et par les coûts engagés pour renforcer leurs fonds propres, pour se conformer aux règles mises en place après la crise financière. Dans un contexte d'incertitude sur le calendrier qu'adoptera la Réserve fédérale américaine pour resserrer sa politique monétaire, de nombreux investisseurs ont rechigné à prendre des risques trop importants sur les marchés obligataires et des produits dérivés, Pour tenter d'améliorer leurs résultats malgré ces différents freins, les banques américaines ont mis en oeuvre une politique de réductions des coûts qui pourrait désormais s'étendre aux rémunérations. Selon Alan Johnson, directeur général du cabinet de consultants Johnson Associates, les rémunérations à Wall Street pourraient diminuer de 10% cette année et cette baisse devrait principalement être ressentie par les traders. Les banques "commencent à réorganiser leur politique salariale parce que, cinq ou six ans après la crise, ils font face à des coûts supplémentaires", a-t-il expliqué. Les chiffres rendus publics par Goldman Sachs GS.N se situent dans cet ordre de grandeur. La banque américaine, dont les résultats du troisième trimestre ont été pénalisés par la chute du trading obligataire, a annoncé avoir provisionné un montant de 287.778 dollars (252.357 euros) par employé au cours des neuf premiers mois de l'année, soit environ 10% de moins que sur la même période l'an dernier. ID:nL8N12F39K JPMorgan Chase & Co JPM.N , dont les résultats trimestriels ont également souffert des conditions difficiles pour le trading, a annoncé mardi avoir réduit de 4% par rapport à 2014 les sommes mises de côté pour la rémunération des salariés de ses activités de banque d'entreprise et d'investissement sur les neuf premiers mois de l'année. ID:nL8N12D4Z8 La division de banque d'investissement de HSBC HSBA.L à Londres, confrontée à une activité léthargique, va également réduire de 10% le salaire de ses collaborateurs, a déclaré à Reuters une source proche du dossier. Ces chiffres sont évidemment des moyennes et le recul des rémunérations devrait varier d'une banque à l'autre et d'un employé à l'autre au sein d'un même établissement. Et les efforts de réduction des coûts pourraient ne pas se limiter aux rémunérations: selon le Wall Street Journal, les téléphones mobiles de certains employés ne seraient même plus pris en charge par JPMorgan. (Olivia Oran; Myriam Rivet pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant