Vers des agences bancaires du troisième type

le
0

(lerevenu.com) - Face à la concurrence des banques en ligne, qui comptent désormais plus de 2 millions de clients, les réseaux bancaires traditionnels doivent adapter leurs formats d'agences, particulièrement celles en province. Après plusieurs semaines d'enquêtes et d'analyses, Xerfi fait remarquer que les banques en ligne sont notées 14/20 par les clients, alors que les banques de détail ne sont gratifiées que de 11,5/20 : «Les banques de détail doivent donc miser sur des produits d'épargne attrayants, innovants et sur l'efficacité et la fiabilité de leurs conseillers.»

Le cabinet d'études explique que, pour enrayer la baisse des visites en agences (entre ?3 et ?5% par an), les banques doivent «rationaliser leur implantation». À mesure que leur offre «multicanal» se développe, les banques de détail doivent impérativement «affiner les outils géomarketing pour adapter leurs stratégies d'implantation à la géographie des dépôts».

Xerfi plaide aussi pour l'élaboration de nouveaux formats d'agences, notamment «en fonction du profil des clients», avec des petites agences «avec moins de personnel et équipées d'automates bancaires» et d'autres, les «flagships», destinées à véhiculer l'image de la marque, tels les ING Direct Café, d'ING Direct. Enfin, la société d'études mentionne la pertinence des agences spécialisées : «maisons des entrepreneurs, centres d'affaires, agences patrimoniales, banques privées, animées par des conseillers expérimentés et formés pour répondre aux besoins d'une clientèle spécifique».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant