Vers de nouveaux métiers de santé

le
0
Les infirmiers les plus expérimentés pourraient devenir des «praticiens» aux compétences élargies.

Des «super infirmiers» pour venir en renfort de médecins débordés. C'est un peu l'idée que le rapport sur les «nouveaux métiers en santé», remis mercredi au gouvernement, espère concrétiser. Tout pousse à inventer de nouvelles professions de santé. Les besoins croissent, avec le vieillissement de la population et la multiplication des pathologies chroniques. Les médecins, déjà rares dans certaines banlieues ou campagnes, n'en sont qu'au début de la baisse de leurs effectifs - la passe la plus difficile est annoncée pour 2020-2025. La «demande sociale de se prémunir contre la maladie» est de plus en plus forte, alors que les médecins n'ont guère le temps de se consacrer à la prévention. En dehors de l'encadrement d'une équipe à l'hôpital, les infirmiers n'ont pas de perspective d'évolution professionnelle. Enfin, les finances de la Sécu ne permettent plus de payer des médecins pour des tâches qui pourraient être confiées à d'autres...

Or, il exis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant