Verratti reste au chaud

le
0
Verratti reste au chaud
Verratti reste au chaud

Marco Verratti n'a pas participé à la balade avec ses partenaires ce matin dans Londres. Une absence remarquée alors qu'on annonce sa présence sur le banc contre Chelsea.

On a bien observé qui se cachait sous un bonnet ou une capuche mais on n’a pas trouvé trace du Bambino. Marco Verratti avait pourtant tenu sa place mardi soir à l’entraînement. Mais ses soucis physiques semblent l’amener à démarrer sur le banc. En zappant la promenade à peine perturbée par quelques supporters parisiens pour rester au chaud au sein du cossu et discret Bentley hôtel, l’Italien a accrédité l’idée qu’il ne pourrait pas refaire le coup du match aller, à savoir démarrer face à Chelsea. Souriant et détendu, Blaise Matuidi était bien là lors de ces quelques pas interrompus par le crachin. Le Français tiendra sa place. Autre sourire londonien de cette matinée anglaise : Javier Pastore, qui est avec Matuidi l’un des joueurs à être restés le plus longtemps avec les fans. Il devrait être titulaire.

 

Ce matin, Laurent Blanc avait devancé sa meute. L’entraîneur parisien a avancé un moment seul dans son survêtement. Visiblement, il n’était pas perturbé par la pluie. L’ancien joueur de Manchester United avait l’air déjà concentré, dans son match. Il n’était pas accompagné par son président. Mais il sait que la présence de Nasser Al Khelaïfi sera importante ce mercredi. Surtout en cas de revers. Car si tout le monde s’accorde sur le fait que le PSG a grandi et s’est installé à la table des seigneurs européens à grands coups d’euros et de gazo-dollars, une élimination à Stamford Bridge ferait tâche.

Sorti il y a deux ans ici même par les joueurs de Mourinho, les Parisiens avaient réussi l’exploit de se qualifier la saison dernière en jouant à dix contre onze pendant une heure et demie. Et s’ils avaient été éliminés par le grand Barça derrière, on se demande encore si le duel n’aurait pas pu tourner à l’avantage des Français si tous les joueurs avaient été présents contre les Espagnols. Face à Chelsea, même privé de son Italien chéri, le PSG doit passer. Sous peine de voir sa fin de saison perdre de son intérêt…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant