Verizon lance une offre obligataire record de 49 milliards de dollars

le
0
Verizon lance une offre obligataire record de 49 milliards de dollars
Verizon lance une offre obligataire record de 49 milliards de dollars

Verizon a lancé mercredi une offre obligataire de 49 milliards de dollars, la plus importante jamais lancée par une entreprise, pour financer son rachat de tout Verizon Wireless.Verizon avait annoncé la semaine dernière qu'il allait débourser 130 milliards de dollars pour racheter la part de 45% du britannique Vodafone dans leur coentreprise de téléphonie mobile aux Etats-Unis Verizon Wireless, la deuxième plus grosse opération de fusion et acquisition de tous les temps."Mercredi, Verizon a réussi avec succès une émission obligataire de 49 milliards de dollars, la plus grosse offre jamais réalisée", indique un document financier sur l'opération consulté par l'AFP.C'est quasiment le double des 25 milliards de dollars qui étaient encore prévus la semaine dernière et c'est trois fois le précédent record, qui avait été établi en avril par le fabricant informatique Apple avec une émission obligataire de 17 milliards de dollars.L'opération a été menée par plusieurs banques, dont JPMorgan Chase, Morgan Stanley, Bank of America et Barclays.Verizon va payer environ 60 milliards de dollars en numéraire, financés grâce à des prêts relais contractés auprès de son consortium de banques.L'opérateur veut profiter de conditions de marché favorables pour refinancer au plus vite ces prêts relais."Les conditions de marché sont bonnes: historiquement, les taux d'intérêt sont bas, il y a beaucoup de liquidité" disponible, a expliqué Paul Baudoin, un responsable du courtage d'obligations chez la maison de courtage DA Davidson.Cette offre géante est aussi "tirée par la demande" très élevée, a-t-il ajouté. Selon une source proche du dossier, l'offre a reçu une demande s'élevant à 100 milliards de dollars."Il y a eu une demande importante dans le monde entier avec des niveaux sans précédent d'ordres d'achat aux Etats-Unis, en Asie et en Europe où l'offre a été sur-souscrite deux fois et où plus de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant