Verbatim : ?La presse spécule un petit peu?

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - En réaction à l'information des Échos selon laquelle le manque-à-gagner des hausses d'impôts annulées par le Conseil constitutionnel s'élèverait à 1 milliard d'euros, le gouvernement conteste ce chiffre.

Najat Vallaud-Belkacem a déclaré que le gouvernement maintenait sa propre estimation de 500 millions d'euros de rentrées fiscales supprimées par les Sages, dans le budget 2013 : ?Lorsque nous parlons de 500 millions, nous évoquons notamment, mais pas seulement, les 75% de taxation sur les revenus supérieurs à un million d'euros par an (...). Lorsque la presse va plus loin, elle évoque un certain nombre de dispositifs censurés comme le déplafonnement des niches fiscales outre-mer (...) pour une part source de recettes pour l'État et pour une autre part source de coût pour l'État?, a-t-elle ajouté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant